La méthode

Une méthode simple et ludique issue de la fasciathérapie

Apprendre à prendre soin de soi en 4 à 12 minutes par jour seulement

Les audio de méditation guidée sont ludiques et s’adaptent aux plus petits comme aux plus grands. les mouvements sont faciles à reproduire, ils ont été conçus pour favoriser la détente corporelle, le bien-être et l’autonomie.

Pour qui ?

Pour tous 

Z Elèves du primaire à partir de 4 ans

Z Collégiens

Z Lycéens

Z Etudiants

Z Les parents et les grands parents

Z Les enseignants et tous les professionnels de l’éducation

Z Les professionnels de l’accompagnement : orthophonistes, psychologues, psychomotriciens, éducateurs etc…

Z Professionnels de santé : infirmiers, kinésithérapeutes, etc…

Notre pédagogie

Une alliance de 3 pratiques 

La force de la pédagogie Silence on bouge ! c’est d’allier par la pratique, plusieurs outils complémentaires.

Méditation
de Pleine Présence

Développer son attention,
sa concentration et la connaissance de soi

Pédagogie
Perceptive

Se mettre en mouvement pour apprendre à mieux ressentir son corps

Communication
Non Violente

Se réconcilier avec
ses émotions et identifier
ses besoins

Méditation guidée

Un programme de séances de méditations audio à télécharger pour les emporter partout avec vous

Prendre soin de soi

Apaise le stress, les émotions et les douleurs corporelles

100 % autonome

Une pédagogie qui favorise l’autonomie, grâce à des thèmes imagés et faciles à mémoriser

Mouvements lents

Des mouvements respectant la loi de la biomécanique articulaire et tissulaire pour dénouer ses tensions.

Points d'appuis

Apprendre à s’arrêter entre deux mouvements, pour repartir au bon moment avec fluidité et au bon rythme

3 Positions

Se pratique en prosition assise, debout ou allongée pour s’adapter aux besoins du moment

« L’important de la pédagogie n’est pas d’apporter des révélations, mais de mettre sur la voie. »

Pierre Dehaye

La méditation

Elle apprend à muscler son attention sur toutes les sensations, corporelles et émotionnelles, les zones du corps, les micro-mouvements, la respiration, les sons environnants, les silences et l’agitation des pensées. On devient plus conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi. Sa pratique régulière permet de déstresser et de ressentir du calme mental et émotionnel.Petits et grands deviennent plus attentifs grâce au doux mouvement de l’escargot et de la grenouille. C’est la régularité de cette pratique qui assure une meilleure conscience et un mieux-être à long terme. 

La Pédagogie Perceptive ou Somato-psychopédagogie

C’est une méthode issue de la fasciathérapie pour développer l’intelligence corporelle. Elle permet d’aider à dénouer les tensions corporelles en profondeur. En ralentissant, on  devient plus conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi et de sa façon de fonctionner et cela nous aide à évoluer. Elle a été créée par Danis Bois, kinésithérapeute et ostéopathe, Docteur en sciences de l’éducation et professeur agrégé. Il est à l’origine de la fasciathérapie.

Une Communication Bienveillante

Issue de la Communication Non Violente, c’est une aide pour aller de l’avant, se réconcilier avec soi et son entourage. Le terme non-violent est en référence au mouvement de Gandhi et signifie ici le fait de communiquer avec l’autre et vous-même sans se nuire. L’objectif est également de développer une éthique de vie fondée sur l’empathie et la compassion. Elle a été mise au point par Marshall B. Rosenberg, Docteur en psychologie, élève et collaborateur de Carl Rogers, écrivain de nombreux livres dont «Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)».

Pour plus de bienveillance

Envers soi et les autres

Selon le psychiatre Christophe André, méditer pourrait aider les élèves à devenir de meilleurs citoyens ! 

La pratique de la méthode Silence on bouge ! permet d’agir sur 3 domaines clés :

   La connaissance et la conscience de soi
   La régulation du stress, des émotions des tensions corporelles et de la surcharge mentale
   
La communication et l’ouverture aux autres

silence-on-bouge-methode-de-meditation-en-mouvement-detente

« La violence, sous toutes ses formes, est l’expression tragique de nos besoins insatisfaits. »

Marshall Rosenberg

Les bienfaits du mouvement issu de la fasciathérapie

Pour développer d’autres formes d’intelligence

 

La manière dont nous vivons chaque mouvement nous donne des indications sur notre état d’être et notre mode de fonctionnement dans la vie. Avec Silence on bouge !, aux bienfaits de la méditation s’ajoutent les bienfaits du mouvement. Grâce aux neurosciences, nous savons aujourd’hui que nous avons besoin de bouger pour favoriser notre développement cérébral et notre attention. Ceci est particulièrement vrai jusqu’à l’âge de 12 ans. Les Canadiens conscients des bienfaits de « bouger en apprenant » ont d’ailleurs installé des vélos-pupitres dans leurs classes. Les Kinésithérapeutes sont unanimes sur les bienfaits du mouvement en cas de douleur et de tensions corporelles. Ici le point d’appui est une ressource pour dénouer en profondeur les crispations tissulaires liées au stress et à la surcharge mentale et émotionnelle.

Des mouvements lents

Focaliser son attention sur son corps en mouvement et sur ses ressentis permet de :

Mieux se connaître
Mieux ressentir son corps
Ressentir de la douceur et de la profondeur
Rentrer plus facilement dans la méditation

Des points d’appuis

Les points d’appui entre les mouvements tiennent compte de la loi de la biomécanique articulaire et tissulaire, ils favorisent le dénouement des tensions corporelles.

On apprend à s’adapter tout en respectant son intégrité, que l’on soit seul ou avec quelqu’un, dans l’action comme dans l’immobilité.

 

Bouger en méditant invite à rester en lien avec soi pour apprendre à ne plus se perdre dans toutes les situations du quotidien qui nous demandent de nous adapter : famille, travail, amis etc… On réduit l’écart entre l’activité voire l’hyper activité du quotidien et l’immobilité de la méditation. Avec un peu d’ entraînement ou spontanément, on ressent un réel apaisement.

La méditation en mouvement permet donc de développer une autre forme d’intelligence : corporelle, perceptive, émotionnelle, sensible.