La méditation

crée des nouvelles connexions neuronales, soutient l’attention et améliore la vigilance cérébrale. Elle améliore également la mémoire de travail, nivelle les émotions, sans oublier tous les bienfaits physiologiques avérés (immunité, santé cardio-vasculaires, troubles anxieux et dépressifs, douleurs chronique etc). À ce jour, de nombreuses études internationales ont été  réalisées ou sont en cours.

LA MÉDITATION SILENCE ON BOUGE !
Une méthode ludique et accessible, pour plus de bienveillance envers soi et les autres !

Elle s’inspire des techniques de méditation et de relaxation traditionnelles et actuelles. Mais avant tout, elle est issue de la Pédagogie perceptive, ou somato-psychopédagogie. Pour en savoir plusc’est ici.

Nous avons mêlé deux pratiques de Pédagogie Perceptive, la méditation et le mouvement sensoriel,  nous y avons ajouté deux brins de folie, une pointe d’humour et une touche de créativité, ainsi que le fruit de notre expérience et ainsi naquit la méthode Silence on bouge !, pour vous servir…

Méditer avec Silence on bouge ! c’est apprendre à être vraiment présent. Présent à ce que l’on vit, au moment où on le vit. Apprendre à accueillir ce qui est là, dans son corps, dans sa pensée, dans ses émotions, dans son action, avec bienveillance et sans jugement. Toutes les méditations Silence on bouge ! sont guidées, avec une progression qui favorise la pédagogie : une guidance « serrée » pour certains protocoles (nous vous conseillons de commencer avec « méditer, moi !? », « Je suis moi, le corps », « Je suis moi, pensées et émotions », et les deux méditations « Pin pon pin »), avec assez peu de temps de silence et des questions pour vous aider à vous familiariser avec cette pratique, et, pour d’autres protocoles, une guidance qui laisse place à Votre expérience, avec davantage d’autonomie.

LE MOUVEMENT
Le mouvement, une spécificité Silence on bouge !

« Ne pas abandonner le mouvement pour chercher la tranquillité, mais chercher la tranquillité dans le mouvement ». Proverbe Taoïste.

Pour  nous relier au « mouvement du vivant » en nous, nous avons justement choisi de passer par le mouvement !

Le « mouvement du vivant » est présent en chacun de nous, qu’on le perçoive ou qu’on ne le perçoive pas. Il s’agit du mouvement de notre respiration, de nos muscles, de nos tissus, mais aussi de nos cellules, de toute cette vie symbiotique qui se renouvelle en permanence dans notre intériorité. Ce mouvement peut se ressentir dans l’immobilité et peut aussi se ressentir plus facilement grâce aux mouvements que nous proposons.

Attention, inutile d’enfiler votre tenue de Zumba, les mouvements Silence on bouge ! sont bien spécifiques ! Pour qu’ils favorisent la perception et la présence à soi, les gestes proposés sont lents, linéaires, doux et bienveillants. Chaque mouvement respecte une orientation et une vitesse précises et suit les lois de la biomécanique tissulaire et articulaire. En résumé, le mouvement favorise non seulement la perception de soi mais aussi le mieux-être corporel !

LES BIENFAITS DU MOUVEMENT
Méditer en bougeant pour que cela soit plus facile, lentement pour mieux se percevoir.

Méditer en mouvement permet de :

  • sentir son corps grâce aux mouvements lents et linéaires. On se perçoit différemment et on se sent plus vivant !
  • se situer dans l’espace. Rencontrer ses facilités de mouvements ou ses difficultés qui me disent quelque chose de moi dans l’instant.
  • moins penser puisqu’on est concentré sur son corps en mouvement et les perceptions que cela déclenche !
  • Apprendre à « ne pas se quitter », à ne pas quitter son intégrité quand on passe dans l’action ou en relation. S’il est assez « simple » de se mettre en lien avec son intériorité quand on a rien à faire ou qu’on est seul, il est plus difficile de ne pas se perdre quand on entre dans l’action ou en relation.  Le fait de bouger en méditant,  invite à rester en lien avec soi dans l’immobilité et dans l’action, pour apprendre à ne plus se perdre  dans toutes les situations du quotidien qui nous demandent de nous adapter : famille, travail, amis etc.
  • réduire l’écart entre l’activité voire l’hyperactivité du quotidien et l’immobilité de la méditation. Quand nous venons de passer des journées, des mois, voire des années à courir (parfois ramper ☺) entre travail, famille, courses, ménage… et qu’une voix enregistrée, certes doucereuse, nous dit de ne plus bouger, cela peut paraître un peu difficile pour certains.                                N’est ce pas ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

LE POINT D'APPUI
un arrêt entre deux mouvements. Prendre le temps d’arriver et de repartir au bon moment.

Le point d’appui rythme les méditations Silence on Bouge !. C’est une pause entre deux mouvements. Une pause pour être juste là, en observateur, immobile, présent aux sensations du corps. On se donne le temps d’intégrer le mouvement effectué pour mieux repartir vers le prochain mouvement. Le point d’appui favorise présence et détente, il nous aide à ralentir.